Un jardin en automne

5 novembre 2019 0 Par Françoise

Cet article participe au carnaval d’articles organisé par Manon du blog Melle Apothicaire. Ce blog présente les plantes médicinales, les huiles essentielles et la santé naturelle en mode DIY. Parmi les articles qui m’ont beaucoup plu figure celui-ci : 4 plantes médicinales pour tonifier ton organisme avant l’hiver. Le thème de cet événement inter blogueurs est “Vivre l’automne au naturel”.

 

Dans cette contrée à notre portée qu’est le jardin,  l’automne est un des moments privilégiés. Ce petit bout de nature qui jouxte la maison, apprivoisé, bienveillant, généreux, nous présente, plus qu’en tout autre saison, une profusion de richesses.

Feuilles d'amélanchier

De la nature sauvage, le jardin a hérité les couleurs magnifiques. Toute la palette des ocres jusqu’au rouge éclatant se développe dans les massifs et les arbres d’ornement. Les érables, l’arbre aux cent écus, l’amélanchier… ils sont tous plus beaux les uns que les autres. et embrasent le fond du jardin d’un incendie paisible.

Marchez jusqu’à cette lisière, là où l’espace gracieux et domestiqué le cède au monde sauvage. Vous aurez peut-être la chance d’apercevoir dans la brume la silhouette gracile d’un chevreuil ou la course éperdue d’un lièvre.

Cèpe

 

Dirigez votre regard vers le sol et entre les feuilles mortes, vous verrez poindre le chapeau d’un cèpe et toute une famille de girolles. Voilà votre première récolte.

Et vous n’en avez pas fini, tant est grande la générosité de l’automne. Les derniers raisins, les figues, les noix, les châtaignes, les noisettes… Une profusion de douceurs et délices avec leurs qualités nutritionnelles et leurs vertus pour votre santé si vous avez pris soin de ne jamais utiliser de produits toxiques afin de les traiter. Et même lorsque les premières gelées sont passées par là et que les fruits précoces de l’automne s’en ressentent, il vous reste encore les nèfles et leur saveur sans façons. C’est le moment de récolter citrouilles et potirons pour cuisiner de bonnes soupes revigorantes.

Raisins

 

Les parterres et les massifs vous en mettront plein la vue également. Les dahlias n’ont jamais été aussi beaux que dans la douceur humide du soleil descendant vers l’horizon. Les asters et les chrysanthèmes rivalisent de lumière et les rosiers offrent vaillamment leur remontée de boutons aux couleurs subtiles. Une abeille attardée leur rend visite avant de regagner sa ruche pour l’hiver.

Abeille sur un dahlia

 

Le soleil descend toujours plus loin vers le sud. Les soirées sont fraîches à présent. Sur le bassin, les canards mandarins ont retrouvé leur plumage d’arlequin après la mue d’été. Les ailes d’une libellule bruissent parmi les joncs. Les feuilles des nénuphars jaunissent et les poissons se préparent à passer l’hiver tapis au fond des eaux.

Goutte d'eau

 

Un hérisson trottine vers son abri de feuilles et d’herbes sèches où il pourra passer l’hiver à l’abri du gel et de l’humidité. Les petits oiseaux du ciel se moquent des froids à venir, tant l’automne leur donne à profusion tout ce dont ils ont besoin pour vivre : fruits, graines, insectes… Tout est à portée de bec. La nature pourvoie.

C’est avec circonspection que le chat contemple cette effervescence. Pour lui, c’est l’heure du repli vers la couette douillette. L’herbe mouillée, le froid de l’aube et du crépuscule, ce n’est pas pour lui. On verra bien au printemps…

 

Voilà ce qu’est l’automne au jardin. Une saison foisonnante qui distribue généreusement tout ce qu’elle sait produire avant de s’endormir pour l’hiver. Vivre l’automne au naturel, c’est accepter avec gratitude tous ces dons.

Feuilles d'érable

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •